Investir dans les forêts

13/01/2022

Placer une partie de son épargne dans une forêt est un investissement sur le long terme. C'est une méthode pour diversifier son patrimoine avec des avantages fiscaux intéressants. Ce type de placement a un rendement peu élevé. Investir dans une forêt doit s'envisager dans une optique de revenu modérés et de capitalisation. La forêt reste un actif rare qui intéresse de plus en plus d'investisseurs portés par des objectifs écologiques. 

Par Bertrand Dubourg, Rédacteur web économie

Acheter une forêt en direct

On peut acheter une forêt à un propriétaire dans un domaine forestier privé. Les occasions d'acheter une forêt privée sont confidentielles mais des spécialistes s'occupent de ce genre de transaction. 

La valeur intrinsèque d'une forêt varie en fonction de sa surface, de sa localisation et de la qualité du bois.

Détenir une forêt impose de:

  • s'assurer du boisement du domaine
  • veiller à l'entretien de celle-ci (le Plan Simple de Gestion ou planification forestière) 
  • mandater une coopérative pour s'en occuper

L'investissement dans une forêt en direct impose de disposer de fonds d'un minimum de 300 000 €. 

Lire aussi Dans quoi investir 1000 euros?

Les 3 raisons d'exploiter une forêt

L'exploitation de la forêt est utile pour:
  1. le bois d'œuvre pour la construction
  2. le bois d'industrie 
  3. le bois-énergie.

Pourquoi investir dans une forêt en 2022 ?

Aujourd'hui, la forêt représente 30 % de la surface de la France (17 millions d'hectares). La France est la 3ème forêt en Europe. Le secteur forestier totalise 440 000 emplois et bénéficie d'une belle dynamique industrielle.

Lire aussi Le club deal pour les néophytes

Les groupements forestiers ( les GFF et GFI)

On peut investir dans un groupement forestier par le biais d'un Groupement Foncier Forestier (GFF) ou d'un Groupement Forestier d'Investissement (GFI). La constitution de groupements forestiers entre propriétaires a une durée maximale de 99 ans.

  • Le Groupement Foncier Forestier (GFF)

C'est une société civile dont le cadre législatif créé en 1954 a pour objectif de mettre fin au démantèlement des forêts privées pendant les successions. Ici, chaque investisseur détient des parts auprès d'un groupement forestier dont le prix d'une part varie entre 15 000 et 300 000 €. La gestion forestière s'effectue via un gérant  et la société assure la gestion des terrains. 

Lire aussi Les atouts du Crowdfunding immobilier

  • Le Groupement Forestier d'Investissement (GFI)

Comme les SCPI, le Groupement Forestier d'Investissement doit obtenir un agrément de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF). Investir dans un GFI est très accessible . De plus, la responsabilité des associés est limitée aux apports de chacun. Le premier GFI a avoir été lancé est le GFI de France Valley Patrimoine, accessible dès 1 000 €. Il se compose de 32 forêts dotées de diverses essences et de feuillus. Fiducial Gérance est aussi en passe de créer un GFI.

La fiscalité des forêts

Les groupements fonciers ne sont pas soumis à l'IS. Chaque membre est donc personnellement passible à l'impôt sur le revenu. Certains investissements directs réalisés à certaines conditions permettent de bénéficier d'une réduction d'impôt sur le revenu (article 199 decies H du Code général des impôts). 

Investir dans une forêt permet aussi de bénéficier d'un crédit d'impôt sur les travaux forestiers (article 200 quindecies - 6 du Code général des impôts). Ici, le contribuable doit tout de même s'engager à conserver sa forêt jusqu'au 31 décembre de la huitième année suivant celle des travaux. Le taux du crédit d'impôt est de 18 % ou 25 % pour les adhérents à une organisation de producteurs.

Lire aussi Les bénéfices des SCPI

Forêts et IFI

Les groupements forestiers, s'ils sont considérés comme des actifs professionnels, sont exonérés de l'impôt sur la fortune immobilière (IFI). De plus, Il est possible d'investir dans un Groupement Foncier Forestier pour bénéficier d'une réduction d''IFI égale à 50 % du montant de l'investissement et plafonné à 45 000 €.

Pour les donations et les successions de forêts ou de parts de groupements forestiers, il y a également une exonération des droit à hauteur des 3/4 de la valeur des biens. 

Où acheter une forêt ?

Certaines régions sont très boisés et recouvertes de forêts. il est plus facile de trouver une forêt en Corrèze qu'en Bretagne par exemple.

Les essences de bois et leur stade de développement sont à étudier avant d'investir. Ainsi, un peuplement mûr assure une rentabilité immédiate. l'inverse, non.

Lire aussi Le money management

Le potentiel de revente du bois sur pied est corrélé sur la demande du même bois. Par exemple le Douglas est très demandé et le prix du mètre cube monte jusqu'à 100 euros/m3), quand l'Epicéa chute du fait de la sécheresse et d'insectes xylophages.


Conclusion

Investir dans les bois et forêts se démocratise et s'ouvre à tous les budget. C'est un excellent levier pour rendre vert et diversifier son patrimoine. De plus, il est possible d'obtenir des réductions d'impôt. In fine, Investir dans les bois permet d'avoir un patrimoine tangible et décorrelé des marchés financiers. 

A retenir sur l'achat d'une forêt

  • La forêt est un outil de diversification patrimoniale.
  • L'investissement en forêt permet de bénéficier d'avantages fiscaux.
  • Réduction d'impôt sur le revenu de 18 % du montant investi
  • Exonération d'IFI (abattement de 75 % sur la valeur vénale des parts des groupements forestiers détenus)
  • Abattement sur la transmission de 75 % (donation ou succession). 
  • C'est un investissement responsable
  • Le prix des forêts à l'hectare a doublé en 20 ans.


Nous ne publions qu'un avis et cet article n'a, en aucun cas, valeur de conseil. Faites vos propres recherches sur le sujet des forêts.