2 méthodes simples pour mettre de l'immobilier dans votre assurance-vie 

10/10/2021

Ce n'est pas un secret, les fonds euros rémunèrent de moins en moins les épargnants qui ont privilégié ces fonds garantis. Reste à savoir comment adapter son contrat d'assurance-vie en le rendant plus performants. La pierre papier (SCPI & OPCI) est un véhicule intéressant pour retrouver le sourire... sur le long terme.

Par Bertrand Dubourg

Les SCPI 

Les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) investissent et gèrent un parc immobilier composé de bureaux, d'Ehpad, d'entrepôts. les sociétés de gestion distribuent des loyers aux investisseurs en contrepartie de l'achat de parts. 

Les SCPI ont rapporté en moyenne 4,20% (net de frais de gestion) en 2020.

Néanmoins, Il faut bien garder à l'esprit que les SCPI sont des produits chers et gourmands en terme de frais d'entrée, souvent de l'ordre de 10 % des versements.

Il est donc fortement de conserver ses SCPI  au moins dix ans, le temps d'éponger les droits d'entrée. 


Lire aussi La SCPI NEO augmente la valorisation de ses parts

les SCPI servent des  rendements stables dans le temps, ceci a été encore vraie pendant la crise sanitaire. De plus, c'est un placement qui permet de mutualiser le  risque immobilier car les SCPI se positionnent sur des nombreux d'actifs.

En souscrivant des SCPI via un contrat d'assurance-vie on cumule deux avantages: Bénéficier d'une une fiscalité adoucie et échapper à l' imposition au régime réel. 

Lire aussi Quand l'assurance-vie tousse un peu...

Il faut choisir une compagnie d'assurance qui propose un large choix de SCPI avec des frais de gestion maitrisés.  Bien entendu les sites en ligne sont en général plus compétitifs que les banques physiques. 

Les OPCI 

L'OPCI (Organisme de Placement Collectif en Immobilier) est également un bon véhicule pour investir en immobilier dans votre assurance-vie. A l'instar des SCPI, les OPCI investissent dans des parcs immobiliers pour les louer ensuite et en retirer du rendement.  

Lire aussi Les SCPI de défiscalisation

Les OPCI se composent d'au moins 60% d'actifs immobiliers comme des immeubles de bureaux, des murs commerciaux, des entrepôts, des immeubles résidentiels, etc...) mais aussi de parts de sociétés non cotées ( private equity) détenant une majorité d'immeubles (direct ou indirect).

Par ailleurs, les OPCI doivent  détenir au moins 10% de liquidités.

Les contrats d'assurance-vie proposent d'investir dans des OPCI.  Le premier avantage est d'investir de transformer la fiscalité des revenus et des plus values en fiscalité de l'assurance vie. En outre, l'assurance vie offre permet de transmettre plus facilement les parts détenues.  En cas de décès, la fiscalité est très avantageuse et permet d'attribuer le capital détenu en annulant les droits de succession sur les sommes investies.

Lire aussi Comment bien gérer son assurance vie?

L'article L132-21 du Code des assurances dispose qu'un OPCI doit rester liquide. par ce biais,  L'assureur doit verser à l'épargnant la valeur de rachat de son contrat dans un délai de deux mois maximum. 

Bon à savoir: méfiez-vous tout de même des frais pratiqués par les assureurs. Ils peuvent vitre devenir prohibitifs. Les frais d'entrée réduisent souvent drastiquement la performance de l'OPCI.

Par ailleurs le choix des OPCI n'est pas pléthorique dans un contrat d'assurance-vie.